Le Japon est soumis à un nombre surprenant de catastrophes naturelles, celles-ci sont très variées : Séismes, volcans en éruption, raz de marées….. Parmi ces phénomènes, les typhons sont très impressionnants.

Un Typhon au Japon

Petites précisions sur ce qu’est un typhon : Les typhons sont des tempêtes qui remontent de la zone tropicale vers le Nord de l’hémisphère de mai à octobre avec une concentration du risque en septembre. Ils sont constitués de vents très violents(250 Km /h), ces derniers peuvent emporter des objets et provoquer des dégâts lors de leurs chutes. Les typhons peuvent également déchaîner la mer et créer des raz de marée menaçant les côtes… Par ailleurs les pluies abondantes qui l’accompagne peuvent causer des inondation et des glissements de terrains très dangereux. Ces cyclones tropicaux sont essentiellement présents durant le mois de septembre.

En Japonais, typhon se dit taifuu et ce mot contient le kanji (idéogramme) 風 qui signifie "vent". Les typhons naissent au Sud du Japon (du côté de l'île d'Okinawa ), et remontent en quelques heures vers le Nord en longeant la côte Est. C’est pourquoi les habitants des îles du nord sont moins touchés par ces grands vents destructeurs que ceux du Sud. En effet, tous les typhons qui remontent vers le Nord n'atteignent pas toujours Hokkaidô, car un bon nombre d’entre eux vont se perdre dans l’océan.

De par la fréquence des typhons sur l’archipel japonais, ses habitants ont été obligé de concevoir des techniques particulières pour prévoir les déplacement les typhons. Notamment, les typhons sont numérotés par ordre chronologique de naissance.

Vue satellite d'un Typhon au dessus du Japon

Que faire en cas de typhons ? En cas d’annonce de passage d’un typhon à proximité, il convient de prendre des mesures de précaution de bon sens : Il ne faut pas prendre la voiture car les eaux des rivières peuvent montées très rapidement. Prévoir de quoi tenir plusieurs jours (eau, nourritures) et rester à l’abri. Faire attention a bien fermer les volets et rentrer tout ce qui pourraient s’envoler. Il peut dans certains cas être utile d’ouvrir un petit passage à l’air du coté opposé aux vents pour équilibrer des différences de pression trop importantes à l’extérieur et à l’intérieur du local et qui favorisent la rupture des fenêtres. Attention surtout de ne pas croire que l’ « œil du typhon » est la fin de la tempête ce n’est qu'une courte accalmie !. Deux sortes d’alertes existent : Les alertes ,quand l’état du typhon laisse prévoir une catastrophe. Les avertissements lorsqu’on prévoit des risques de dommages sérieux. En espérant qu’on n’y sera pas confronté !

Sayônara !