Bain chaud japonais

Au Japon certaines pratiques des arts domestiques (cérémonie du thé, calligraphie, kabuki, arrangements floraux…) demandent un long apprentissage, de nombreuses règles doivent être respectées et la mise en application des connaissances acquises est souvent onéreuse. Il faut énorment de patience car en effet on peut mettre des années a comprendre et intégrer les gestes des maîtres… des années avant de créer quelques chose de personnel. Les Onsens sont alors la seule pratique japonaise ritualisée qui ne demande ni apprentissage et qui ne ruine pas celui ou celle qui s’y essaie. Ils permettent d’apprécier tout le raffinement propre au pays de façon assez instantanée…

Un onsen

L’appellation Onsen correspond à un bain thermal japonais. L’eau parvient souvent de sources chaudes volcaniques, certaines sources sont connues pour leur vertus curatives et leur bienfait pour la silhouette …(à l’image des thalassos occidentales). Le Japon est parsemé de volcans ainsi les sources émanant de ces derniers sont assez courantes, et qui dit sources chaudes dit onsen… C’est pourquoi des villes thermales telles que Gero ou Beppu offrent une grande diversité de Onsen. Les sources chaudes sont tellement courantes au japon que de s’y baigner est une pratique souvent quotidienne, naturelle et très ancienne, c’est un cadeau la nature… D’ailleurs il n’est pas rare de voir les singes qui peuplent les montagnes du japon se baigner dans les sources chaudes.

Un singe dans un onsen

Les onsens sont considérés comme des endroits ou l’on se relaxe… en plus des bains, de nombreuses structures sont composées d’hôtel et de restaurants afin de satisfaire toutes les envies du « client ». L'essentiel reste néanmoins le bain lui-même, dont les plus appréciés sont situés à l'extérieur, face à un paysage préservé, et construits en matériaux naturels tels la pierre et le bois.

Il y a de nombreuses sortes de Onsen mais dans chacun on peut constater que la nudité est de rigueur, on peut néanmoins se munir d’une serviette… Depuis le 19 ème les onsens ne sont plus mixtes…

Les onsens varient par leur forme, leur taille et leur style : glacé, bouillant, en plein air ou à l’intérieur… Il en existe qui sortent de l’ordinaire… les denki-buro ou on subit des petits chocs éléctriques sous l’eau ou les suna-buro, où l’on se fait recouvrir de sable.

Un suna-buro

Certains onsens ont suivi le vent de la modernité et se sont pourvus d’accessoires high-tech et raffinés... pommeau de douche fantaisies, shampoings de grandes marques du luxe, etc... Mais les gens préfèrent souvent le charme rustique des onsens qui se situent sur les bords des rivières de montagnes. Une chose est sûre : il y en a pour tous les goûts. Relaxants, sains et parfois d’une beauté à couper le souffle, les onsens constituent l’art japonais le plus accessible.

Ce qui est devenu un lieu prisé par les touristes reste néanmoins l’une des activités courantes dans la vie du japonais. C’est pourquoi au début il y eu quelques heurts, avant (il y a quelques dizaines d’années) il n’était pas rare de voir des panneaux à l’entrée des onsens stipulant que seul les japonais y étaient admis. Le problème étant que certains étrangers ne prenaient pas en compte les règles usuelles et obligatoires des onsens, ils traversaient la salle de douche et plongeaient sans façon dans le bassin. Écœurés, les habitués se précipitaient hors de l’eau ! Mais ces clichés disparaissent peu à peu, à force de communication et de respect les étrangers ont petit à petit compris les règles.

Bessho Onse

Pour éviter tout problèmes voila les quelques règles à respecter :

  • Il ne faut jamais introduire du savon dans le bain.
  • Toujours se laver avant de venir rejoindre les autres. Si il n’y a pas de douches, il y a toujours de quoi s’asperger à grands coups d’eau chaude accroupis sur un tabouret à l’aide de seaux.
  • Il est officiellement malvenu de prendre le seau ou le tabouret d’une personne en train de se baigner.
  • Il est important de se munir d’une petite serviette lorsque vous êtes hors du bain.

Il parait que si l’on séjourne au Japon il ne faut pas manquer les onsens de Ibusuki et Kurokawa dans le Kansai, et Bessho Onsen dans le Honshū central.

Voila un petit aperçu des onsen japonais … j’ai hâte d’y être !

Sayônara !